• Jonathan Olivier

Une proclamation présidentielle bloquera les enseignants d'immersion française

Updated: Jul 5

Plus de 70 enseignants étrangers ne pourront pas venir en Louisiane cet automne, laissant plus de 2 000 élèves sans prof.

Élèves en immersion française à l'École Primaire Teche à Cecilia, Louisiane en 2019.

Une proclamation présidentielle publiée le 22 juin par le Président Donald Trump interdira l'entrée aux travailleurs étrangers qui visent à immigrer aux États-Unis avec un J-1 visa entre autres. Dans le contexte de la COVID-19, l’objectif de la proclamation est de protéger les opportunités américaines sur le marché du travail. Cet ordre empêchera aux 73 nouveaux enseignants d'immersion française de venir en Louisiane en août et il n’y a pas suffisamment d’enseignants louisianais ou américains pour les remplacer et satisfaire la demande pour des professeurs d’immersion.

"Avant tout, l’interdiction de ce groupe d’enseignants aurait un très grand impact sur environ 2 000 jeunes Louisianais, les élèves qui manqueraient une enseignante ou un enseignant lors de la rentrée en août," a déclaré Matt Mick, chargé de communications du Conseil pour le Développement du Français en Louisiane (CODOFIL). "Bien sûr, il y aurait quelqu’un dans la salle de classe, un remplaçant, mais ce serait une expérience très loin de celle que les élevés auraient vécu avec une enseignante bien qualifiée."

Les programmes d’immersion existent dans plusieurs paroisses à travers la Louisiane, et il y a plus de 5 000 étudiants qui y sont inscrits. En place depuis plus de 50 ans, les enseignants viennent d’autres pays et régions francophones comme la France, le Canada, la Belgique ou l’Afrique francophone. Ils sont contractés par le CODOFIL qui aide les enseignants à obtenir des bons visas et les prépare pour leur séjour en Louisiane. Le programme d'immersion française ne serait pas possible sans ces enseignants étrangers.

Lundi le 29 juin, le Représentant francophone Mike Huval (R-Pont Breaux) a soumis la Résolution 66 (HR-66) dans la Chambre des députés de la Louisiane afin de demander aux membres de la délégation louisianaise au Congrès fédéral de travailler avec l’administration Trump pour accorder une exemption à l'interdiction des enseignants étrangers d'immersion. Au même temps, le Sénateur francophone Page Cortez (R-Lafayette), également président du Sénat, a soumis une résolution dans le Sénat étatique, pendant que le Gouverneur John Bel Edwards et le Lieutenant-Gouverneur Billy Nungesser ont envoyé des lettres d’appui à Washington D.C.

“Mo kwa ça va édé les congressmen et les senators ki kòne pa déjà komen importan pou nouzòt gin les métrèsdékòl vini isi dan Lalwizyan pou vini dan lékòls," Huval a déclaré. "Yé va wa ça astœr."

"Je crois que ça va aider les députés et les sénateurs qui ne savent pas que c'est

si important pour nous-autres que les enseignants viennent icitte dans la Louisiane.

Ils vont voir ça asteur."

L'École Primaire Teche à Cecilia, Louisiane en 2019.

Le Représentant Huval a reconnu l’importance d’une exemption à l’interdiction pour les enfants en immersion. Il a déclaré que les programmes d'immersion sont l'avenir du français dans l'État.


"Pou mò c’est importan akòz ça édé pou chin la langue," Huval a déclaré. "Yé fé plu byin avèk les grades kan yé prenn French."


"Pour moi, c'est important parce que ça va aider à maintenir la langue. Leurs notes sont

meilleures équand ils apprennent le français."

Des efforts sont en cours pour recruter plus de Louisianais pour enseigner dans l’immersion, notamment avec le programme « Escadrille Louisiane » du CODOFIL. L’Université de la Louisiane à Lafayette a itou un programme de maîtrise en immersion. Les enseignants étrangers qui sont déjà aux États-Unis asteur ne seront pas affectés. Ces facteurs ont permis d'éviter une catastrophe totale pour le semestre qui commence en automne.

Mick a déclaré que le CODOFIL a même pas eu le temps de commencer la conversation avec leurs partenaires sur leurs options si les enseignants ne pourraient pas venir. Donc, eux-autres est après faire de leur mieux avec un ‘tit brin de temps.

"Jusqu’ici, toute notre énergie est consacrée à faire tout ce qui est possible pour avoir l’exemption, et on garde espoir," Mick a déclaré. "Asteur plus que jamais, on lâche pas la patate."


Signez la pétition pour une exemption pour ces 73 professeurs icitte.

584 views
  • Facebook
  • White Instagram Icon
  • Twitter
  • YouTube

 TÉLÉ  LOUISIANE

Télé-Louisiane-logo-white-stateonly.pn