Le Musée du Bâton Rouge de l’Ouest accueillera la premiere Fête du Sucre virtuelle

La célébration annuelle comprendra des spectacles en ligne, des entrevues et un aperçu de l’industrie sucrière de la Louisiane.

Le Musée du Bâton Rouge de l’Ouest à Port Allen. (Photo par Ethan Castille)

Depuis ses humbles débuts, la Fête du Sucre est passé d’un petit souper de collecte de fonds pour un musée à être asteur un événement communautaire en présence de pas moins de 4 000 personnes. La célébration annuelle est une tradition de longue date pour le Musée du Bâton Rouge de l’Ouest à Port Allen, réunissant des voisins, des amis, de la famille et des visiteurs de l’extérieur de la paroisse pour une journée d’art, de musique, de plaisir et un tas de sucre. Cette année, cependant, en raison de la pandémie de coronavirus, le personnel du musée a été forcé de faire preuve de créativité dans la présentation de leurs artistes habituels.


"Nous autres fait un couple de projets cette année, y compris des partenariats avec d’autres institutions à travers l’État comme le Service des Parcs Nationaux et aussi le Musée d'Histoire Afro-Américaine du Chemin de la Rivière," a déclaré Jeannie Luckett, directrice de programmes et partenariats au musée. "Nous nous sommes associés pour une série intitulée « racines rurales de la musique » ayoù nous pourrions interviewer des musiciens locaux et apprendre ce qui les a inspirés à perpétuer les traditions musicales locales."


Luckett a servi en tant que directrice du musée pendant les 25 dernières années, après avoir commencé dans ce rôle l’année inaugurale de la Fête du Sucre. "Il a été grand de guetter la croissance de la fête au fil des ans à l’endroit ayoù elle est asteur," elle a déclaré. "Nous autres a eu quelques vaillants artisans qui ont été de retour depuis des décennies."


La programmation de cette année comprend des artistes comme Dale Pierrottie, de Lafayette, qui fait bousillage, une pratique du 18 siècle qui implique le mélange de la terre grasse et de mousse espagnole qui, à un moment donné, a été utilisé comme isolation dans les maisons du sud de la Louisiane. Pierrottie utilise également le médium pour fabriquer des sculptures.


Le juke joint rend hommage aux musiciens de "swamp blues" comme Slim Harpo, qui a grandi non loin du musée. (Photo fournie par le Musée du Bâton Rouge de l’Ouest)

Cette année, des musiciens ont enregistré de la musique dans le Juke Joint, un bâtiment historique rendant hommage à la longue histoire des lieux dans la paroisse qui accueillaient des légendes telles que le musicien de blues marais Slim Harpo.


"Ce bâtiment nous a été donné par le gouvernement paroissial après que la troupe de scouts qui l’utilisait s’était finalement dissous," Luckett a déclaré. "Nous l’avons volontiers reçu car nous avions l’intention de construire un juke joint, mais ce bâtiment serait un ajustement parfait. Nous nous sommes associés à un architecte pour concevoir l’intérieur pour ressembler à un bar d’antan équipé de tourne-disques et de vieux amplificateurs."


Les musiciens ont enregistré dans le bâtiment tour à tour afin de minimiser la propagation du virus tout en maximisant l’expérience du public à l’écoute des groupes.


Luckett a indiqué que des spectacles et un calendrier complet seront bientôt disponibles sur la page Facebook du musée.

110 views
  • Facebook
  • White Instagram Icon
  • Twitter
  • YouTube

 TÉLÉ  LOUISIANE

Télé-Louisiane-logo-white-stateonly.pn