Asteur en Louisiane : Résumé de l'année 2020

Jean-Christophe Jabouin résume des faits marquants de l'année 2020 en Louisiane : l'épidémie, les ouragans, l'environnement, les débats sociétaux et la politique.

Asteur en Louisiane est un article hebdomadaire dans lequel Jean-Christophe Jabouin résume en français des nouvelles importantes de la semaine en Louisiane dans le journal de Télé-Louisiane. Abonnez-vous à ses comptes sur Twitter et Facebook pour rester au courant.


Rétrospectivement, l'épidémie de coronavirus a été le phénomène de l'année qui aura eu le plus d'impact sur la Louisiane. Près de 7115 personnes sont mortes à ce jour du covid-19 et près de 290000 en ont été infectées. Chaque jour depuis mars nous nous sommes habitué à cette litanie, à ce décompte macabre et a égrainer les noms de ses victimes, des plus humbles au plus connues. L'épidémie n'épargne personne. Elle abîme les liens sociaux notamment avec les plus âgés. Elle réduit à néant la vie culturelle, montre les limites du système sanitaire, perturbe l'enseignement, met à l'épreuve les solidarités, limite les liens avec l'extérieur, détruit l'économie, provoque des crises budgétaires... Dans le même temps elle entraîne une hausse historique du chômage, révèle les inégalités, accentue la pauvreté... Aujourd'hui, le vaccin est là, mais la calamité qu'est ce virus montre les limites de notre monde.


L'autre grand sujet de l'année écoulée est l'activité hors du commun de la période des ouragans. Cette saison cyclonique record dans l'Atlantique doit impérativement nous faire réfléchir sur le réchauffement climatique et notre environnement. Pas moins de cinq phénomènes météorologiques violents ont touché la Louisiane cette année. Cinq! L'ouragan Laura a été le pire. Il a entraîne la mort de 27 personnes et des destructions matérielles dans une grande partie de l'Etat avant d'être suivi par l'ouragan Delta quelques semaines plus tard. La Louisiane a également été touchée par les tempêtes tropicales Cristobal et Marco et l'ouragan Zeta. Le coût de cette folle saison atteint les 5,3 milliards de dollars. Cette somme déclarée par les compagnies d'assurance ne concerne que le remboursement des dommages matériels pour les seuls ouragans Laura et Delta. Combien de temps encore pourront nous payer face à la multiplication de ces phénomènes.


Ces menaces météorologiques s'accompagnent de menaces environnementales majeures en Louisiane. Une grande partie de son territoire est directement sous la menace des assauts des eaux du Mississippi et du Golfe. Les signaux d'alarmes se multiplient: destruction des roselières, diminution de la surface des marais, érosion des îles barrières du Golfe, pollution, marées noires, zone morte, élévation du niveau de la mer... Les millions de dollars investit chaque année pour défendre le littoral et restaurer les zones humides semblent vain face à l'ampleur du travail de protection à accomplir d'autant que les financements en sont menacées par des décisions fédérales erratiques. Conscient de ces problématique, le gouverneur a néanmoins fixé un objectif d'État de zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050. L'objectif est unique pour un État où la place des combustibles fossiles est importante. L'ambition de les remplacer par des énergies renouvelable est pourtant là.


Les événements sociétaux ont aussi marqué la Louisiane, notamment dans le domaine du système pénal. La mort de George Floyd lors de son arrestation à Minneapolis et l'émergence du mouvement Black Lives Matter qui s'en est suivit ont eu des répercutions dans l'Etat. Des allégations de préjugés raciaux et d'injustice y ont frappé les forces de l'ordre. C'est notamment le cas dans les affaires Ronald Greene à Monroe ou Trayford Pellerin à Lafayette. Des appels à changer les noms de bâtiments, de rues ou à retirer des statues de personnages historiques controversés liés à la ségrégation ou à l'esclavage ont également été lancés. Dans un autre domaine, l'actualité a également été marquée par des affaires de mœurs dans l'Eglise catholique de Louisiane. Des affaires d'abus sexuels commis par des prêtres ont jeté la suspicion sur l'institution. L' archidiocèse catholique de la Nouvelle-Orléans a notamment déposé son bilan, en partie à cause des frais juridiques engendrés par ces affaires déplorables.


Enfin l'activité politique a également marqué l'année écoulé. Les élections fédérales en ont été le point d'orgue. Elles n'ont pourtant révélé aucune surprise en Louisiane. Donald Trump y est arrivé largement en tête avec plus de 58% des votes en sa faveur. Les huit grands électeurs de l'Etat lui sont revenus mais n'ont pas suffit à participer à sa réélection. Le sénateur républicain Bill Cassidy et les cinq titulaires de la Chambre - quatre républicains et un démocrate - ont été réélus. L'un d'eux, le démocrate Cedric Richmond a été par ailleurs appelé par le nouveau président élu, Joe Biden, a devenir conseiller de la Maison Blanche. Seules la participation et le taux de vote par correspondance ont été des surprises dans l'Etat. Les autres points forts de l'actualité politique concernant l'Etat auront été la désignation par le président Trump de la juge ultra-conservatrice Amy Coney originaire de l'Etat et la guérilla législatives des élus républicains de l'Etat contre les restrictions contre le covid-19 prises par le gouverneur.

76 views1 comment
  • Facebook
  • White Instagram Icon
  • Twitter
  • YouTube

 TÉLÉ  LOUISIANE

Télé-Louisiane-logo-white-stateonly.pn