Asteur en Louisiane : 21 novembre 2020

Jean-Christophe Jabouin nous explique des grandes nouvelles de la semaine : le secteur pétrolier, la pandémie de coronavirus et les changements environnementaux.

Asteur en Louisiane est un article hebdomadaire dans lequel Jean-Christophe Jabouin résume en français des nouvelles importantes de la semaine en Louisiane dans le journal de Télé-Louisiane. Abonnez-vous à ses comptes sur Twitter et Facebook pour rester au courant.


Le secteur pétrolier louisianais est en berne. La baisse de la demande liée à la crise sanitaire n'en est que l'épiphénomène. Près de 20% des emplois du secteur ont disparus depuis l'apparition du coronavirus mais 12000 ont déjà été perdus depuis 2006. Les pertes d'emplois se poursuivent avec la fermeture de la raffinerie Shell de Convent. Par ailleurs, la production de pétrole dans l'État est passée de 772000 barils par jour en 1977 à 129000 en 2019. Outre l'impact sur ce secteur économique stratégique pour l'État, son manque de viabilité aura de plus en plus d'impact sur les recettes fiscales et le financement des services publics.


Les problèmes que traverse l'industrie pétrolière de l'Etat est la prémices du changement de paradigme nécessaire à l'économie louisianaise. La volonté des autorités d'atteindre l'objectif de zéro rejet à effet de serre à l'horizon 2050 devrait pousser les milieux économiques à se tourner rapidement vers les énergies renouvelables. Le diesel vert semble avoir le vent en poupe depuis l'adoption de législations lui étant favorable en Californie ou au Canada. La Louisiane semble avoir sa carte à jouer. L'usine Valero fabricant ce carburant va ainsi doubler sa production tandis qu'un nouvel acteur dans la filière, Gron, va investir près de 10 milliards $ dans l'Etat.


Après une accalmie, la pandémie de coronavirus reprend dans l'Etat. La recrudescence de cas d'infection liée notamment aux célébrations d'Halloween laisse présager une troisième vague. La Louisiane approche des 6000 morts des suites d'une covid-19 tandis qu'elle a dépassé les 200000 cas d'infection. Inquiètes, les autorités sanitaires rappellent les gestes barrières, insistent sur le port du masque et appellent à la prudence pour la Thanksgiving. La Nouvelle Orléans, devenue pilote dans la gestion de l'épidémie, a part ailleurs bénéficié de fonds pour dépister les élèves et le personnel des écoles publiques pour les laisser ouvertes.


Les problèmes environnementaux restent criants en Louisiane. Les efforts d'amélioration dans ce domaine doivent s'envisager la coopération aux décisions verticale. Ainsi la récente conversion d'une plate-forme pétrolière d'Exxon en récif artificiel au large de Grand Isle n'a pas fait l'unanimité. La décision a été critiquée par certain groupes environnementaux. Ce faux pas semble avoir servi de leçon au Département de la faune et des pêches de Louisiane (LDWF). L'organisme a ainsi lancé une enquête publique pour ébaucher du plan stratégique de gestion et de réhabilitation des huîtres de Louisiane dont le cadre de vie a été fortement affecté.


Les conséquences du coronavirus ont un énorme impact sur l'économie et l'emploi de l'Etat. La récente décision de reporter au mois de février les croisières à la Nouvelle Orléans prise par Carnaval Cruise douche les espoirs du secteur touristique de la ville. Outre la désorganisation de la vie de milliers de résidents et de la vie économique, ces problèmes ont aussi un impact de plus en plus visible sur les services publics. Le recul des recettes fiscales entraînent de nombreuses coupes budgétaires. La municipalité de La Nouvelle Orléans en est l'exemple vivant. Les forces de l'ordre et les pompiers de la ville ont déjà annoncé des baisses de leurs budgets.

112 views
  • Facebook
  • White Instagram Icon
  • Twitter
  • YouTube

 TÉLÉ  LOUISIANE

Télé-Louisiane-logo-white-stateonly.pn